Ressources Hosteur

Explorons ensemble les technologies de demain

  1. Accueil
  2.  > 
  3. HWS
  4.  > 
  5. Ressources
  6.  > 
  7. Rubrique Aide Hosteur


   Votre espace client
   Hosteur Emailing
1. CAMPAGNE EMAIL 1.1 Création d’un modèle (template) d’email 1.2. Création d’une campagne email classique 1.3. Création d’une campagne email de test AB 1.4. Comment effectuer un test de votre campagne email 1.5. Partage et importation d’un template d’email Liste repoussoir Création d'un expéditeur 2. CONTACTS Importer des contacts : vue d’ensemble Importer des contacts à partir d’un fichier Excel Création d’un attribut de contact Actions pouvant être effectuées sur les contacts Import d’attributs vides et mise à jour des données des contacts Comment rechercher des contacts Gestionnaire de listes Comment déblacklister un contact Comment afficher la liste de vos contacts blacklistés Contact blacklisté Comment créer et se servir d’une liste BAT (liste de test) 3. FORMULAIRE Envoi automatique d’un email de confirmation à vos contacts après inscription via votre formulaire Confirmation double opt-in dans le formulaire d’inscription Pourquoi et comment créer un formulaire d’inscription ? 4. DEBUTER AVEC HOSTEUR EMAILING HOSTEUR Emailing : vue d’ensemble Comment créer un compte HOSTEUR Emailing Comment se connecter à un compte HOSTEUR Emailing 5. STATISTIQUES Ouvreur, cliqueur, bounce - qu’est-ce que c’est exactement Rapports statistiques de campagnes Interprétation des résultats de vos campagnes 6. DELIVRABILITE Délivrabilité : vue d’ensemble Les authentifications SPF, DKIM et DMARC IP dédiée et IP mutualisée Pool d’IP dédiées Préchauffage de l’adresse IP TRANSACTIONNEL Comment personnaliser vos emails en utilisant des attributs de contacts Conditions d’affichage dans l’éditeur Drag & Drop Langage de template utilisé dans HOSTEUR Emailing
   Gestion des services
   Hosteur Ragnarokkr
Menu Ragnarokkr 5.CONFIGURATION DE L'ENVIRONNEMENT RAGNARØKKR Marketplace
   FAQ
   FAQ FlexOne
5.1. Configuration de l'environnement

Configuration de l'environnement Ragnarokkr

Pour héberger votre application, vous devez d'abord créer un environnement adapté. Il sera réparti sur un ensemble de serveurs, choisis en fonction des exigences de votre application et du langage de programmation dans lequel elle est écrite. Chaque instance dans l'environnement RAGNARØKKR (bases de données, serveurs d'application, etc.) représente une machine virtuelle indépendante (conteneur).

RAGNARØKKR surveille et entretient votre environnement. Par exemple, si les instances ont besoin de plus de ressources, elles sont déplacées vers des hôtes plus puissants sans que votre intervention manuelle ne soit nécessaire. De plus, RAGNARØKKR vous envoie une notification par courriel chaque fois qu'il apporte des modifications à votre environnement.

Le guide suivant vous aidera à passer à travers les étapes de création d'environnement, en décrivant les piles de logiciels disponibles et les possibilités supplémentaires offertes par RAGNARØKKR. Alors, suivez les étapes ci-dessous :

1. Connectez-vous au tableau de bord RAGNARØKKR avec vos identifiants.

2. Cliquez sur Nouvel environnement dans le coin supérieur gauche du tableau de bord.

3. La boîte de dialogue Topologie de l'environnement s'ouvre. Pour commencer, choisissez votre langue de programmation en cliquant sur l’onglet correspondant dans la partie supérieure de la fenêtre :

4. Ici vous pouvez personnaliser entièrement vos paramètres d'environnement.

 

 

 

Équilibrage

Si vous souhaitez configurer l'équilibrage de charge, il vous suffit de sélectionner le nœud NGINX-balancer en cliquant sur le bouton Équilibrage (il est également automatiquement activé si vous utilisez plus d'un serveur). Ensuite, spécifiez les limites de ressources pour l’ajustement des ressources vertical de votre serveur (quantité fixe et dynamique de cloudlets que vous voulez utiliser) dans la section centrale de la fenêtre de topologie de l'environnement.

Si vous avez besoin d'une adresse IP externe, activez l'option Public IPv4 (remarque : il s'agit d'un add-on payant).

 

Serveurs d'application

Cliquez sur le bouton Serveurs d'applications.

Dans le premier menu déroulant choisissez le serveur d'application que vous souhaitez utiliser (GlassFish 3.1, Jetty 6.1, TomEE 1.7, Tomcat 6/7, Apache 2.2, NGINX 1.6, Node.js 0.1, IIS 8 ou tout autre disponible).

Vous pouvez modifier les limites de cloudlets par serveur (l’ajustement des ressources vertical) à l'aide des curseurs (séparément pour un nombre fixe et dynamique de cloudlets).

Utilisez les boutons +/- entre les icônes du serveur d'application pour ajuster vos ressources horizontalement (plus ou moins de nœuds).

  • Dans le deuxième menu déroulant, choisissez la version du logiciel désirée :
  • Versions Java - JDK 6, 7, 8, 9, 10 ou OpenJDK 7,8 ;
  • Versions PHP - PHP 5.3, PHP 5.4, PHP 5.5, PHP 5.6, PHP 7.0, PHP 7.1 ou PHP 7.2 ;
  • Versions Ruby - Ruby 2.2, Ruby 2.3 ou Ruby 2.4 ;
  • Versions Python - Python 2.7, Python 3.3, Python 3.4 ou Python 3.5 ;
  • Versions Node.js - Node.js 6, Node.js 8 ou Node.js 9

 

  • En cas d'utilisation de .NET, la seule version disponible (.NET 4) sera choisie automatiquement.

 

Si vous en avez besoin, vous pouvez activer la Haute Disponibilité pour votre serveur d'applications Java. Vous pouvez également attacher l'adresse IPv4 publique à votre serveur d'application, quel que soit le langage de programmation utilisé (remarque : il s'agit d'un add-on payant).

Memcached

En utilisant l'icône Cache, vous pouvez ajouter un nœud Memcached.

Utilisez les curseurs pour modifier les limites du cloudlet pour son ajustement vertical.

 

Bases de données

Deux ensembles de bases de données sont disponibles : Bases de données SQL et NoSQL.

  • Cliquez sur l'icône SQL pour activer une base de données SQL. Vous pouvez choisir votre base de données dans la liste déroulante : MariaDB 5.5, MariaDB 10.0, MySQL, PostgreSQL 8.4, PostgreSQL 9.4, PostgreSQL 9.4, MSSQL 2012

Spécifiez ensuite les limites des cloudlets à l'aide des curseurs. Si vous en avez besoin, allumez l'IPv4 publique (remarque : il s'agit d'un add-on payant).

  • Cliquez sur l'icône NoSQL pour activer une base de données NoSQL. Choisissez la base de données de votre choix dans le menu déroulant.

Spécifiez ensuite les limites des cloudlets à l'aide des curseurs. Si vous avez besoin d'une adresse IP publique, activez l'option IPv4 Publique (remarque : il s'agit d'un add-on payant).

 

Options supplémentaires

Il y a quelques options supplémentaires disponibles : Stockage, VPS, Maven et SSL.

Pour utiliser le conteneur de stockage partagé, activez l'icône correspondante et spécifiez les limites du cloudlet et du disque.

Quelques autres options sont également disponibles ici, comme le nombre d'instances de serveur, le délai de redémarrage séquentiel (pour spécifier un délai particulier entre le redémarrage de deux conteneurs dans une couche) et l'activation des adresses IPv4 / IPv6 publiques (notez que c'est une option payante).

  • Si vous souhaitez utiliser un Serveur Virtuel Elastique (VPS), cliquez sur l'icône du même nom, choisissez celui qui vous convient via la liste déroulante apparue (Centos 6.8, Centos 7.2, Ubuntu 16.04, Windows 2008 ou Windows 2012) et ajustez verticlement les ressources en modifiant les limites des cloudlets.

  • Pour utiliser un nœud Maven (pour les projets Java), cliquez sur l'icône et spécifiez les limites du cloudlet pour son ajustement vertical en utilisant les curseurs.

  • Si vous souhaitez activer un SSL pour votre environnement, cliquez sur l'icône correspondante dans la partie supérieure de la fenêtre de l'assistant (au-dessus des ).

RAGNARØKKR vous donne la possibilité de choisir entre RAGNARØKKR SSL (seul le serveur d'application est requis) et Custom SSL (serveur d'application/NGINX balancer avec une IP publique est requis).

 

Docker

En plus de la variété de langages de programmation disponibles, l'assistant d'environnement contient un onglet Docker supplémentaire, destiné à la création de conteneurs, basé sur les modèles Docker. À l'intérieur, vous trouverez quatre blocs égaux avec des noms de calques différents à gauche, où vous pouvez sélectionner n'importe quelle quantité de conteneurs Docker avec le logiciel requis (ajouté soit dans une seule section, soit dans des sections différentes).

Une fois que l'emplacement d'un template particulier est choisi (en bas du cadre), vous pouvez spécifier les limites de ressources en utilisant les curseurs de cloudlets, attacher l'adresse IPv4 publique (note : ceci est une option payante) ou effectuer quelques configurations de base du conteneur via un outil graphique séparé (bouton Edit).

De plus, l'option SSL mentionnée ci-dessus est disponible pour les environnements basés sur Docker (actuellement seuls les certificats RAGNARØKKR SSL sont compatibles).

Sommaire

A l'extrême droite de l'assistant, dans le volet Ressources (cloudlets), vous verrez le nombre total de cloudlets sélectionnés pour tous les nœuds de votre environnement, votre remise et le coût estimé.

Utilisez les liens Comment fonctionne la tarification et Quotas et prix pour obtenir des informations plus détaillées sur la consommation et le prix des ressources.

Enfin, tapez un nom pour votre environnement et cliquez sur le bouton Créer. Vos environnements seront listés dans le volet supérieur du panneau d'administration à côté des informations sur son statut, les fichiers déployés et l'utilisation des ressources.

10% de réduction sur votre prochaine commande(1)
Inscrivez-vous à notre NEWSLETTER pour recevoir votre code de réduction
(1) Valable uniquement pour toutes nouvelles commandes, hors achat de crédit hosteur et hors renouvellement de prestation.