1. Accueil
  2.  > 
  3. HWS
  4.  > 
  5. Ressources
  6.  > 
  7. Articles
  8.  > 
  9. Pourquoi le FBI pourrait bientôt accéder à l’historique des internautes sans mandat ?

Pourquoi le FBI pourrait bientôt accéder à l’historique des internautes sans mandat ?

May 18, 2020  


FBI


Le 13 mai le Sénat américain a voté contre un amendement qui aurait limité les droits des autorités telles que le FBI. Ces dernières pourront désormais obtenir l’historique de navigation des internautes sans disposer d’un mandat de juge.

Un seul vote n’a pas suffi pour que cette modification du Foreign Intelligence Surveillance Act (FISA) soit acceptée par le Sénat. Ceci est particulièrement regrettable vu que plusieurs sénateurs soutenant l’amendement, dont Bernie Sanders, ont été absents lors du vote à cause de la situation avec Covid-19.

Le refus d’une reforme menace le droit à la vie privée en permettant aux autorités américaines d’observer tout ce que les internautes font en ligne. Une simple suspicion sans preuves de terrorisme suffirait comme argument pour qu’un agent fédéral ait le droit de consulter l’historique de recherche de n’importe quel internaute américain.

Des possibilités illimitées d'abus

D’après le sénateur démocrate, Ron Wyden, le nouvel amendement offre "des possibilités illimitées d'abus". Selon lui ses concitoyens doivent être inquiets du fait que leur gouvernement pourrait observer si facilement leur vie privée : « L'Américain typique peut penser : « Je n'ai rien à craindre. Je n’ai rien fait de mal. Le gouvernement n'a aucune raison de me soupçonner de quoi que ce soit. Pourquoi devrais-je m’inquiéter ? ». « Malheureusement, la question n'est pas de savoir si vous avez fait quelque chose de mal. La question est de savoir si un agent du gouvernement estime qu'il a le droit de consulter vos recherches sur le Web. » a-t-il conclu.



>> LISEZ AUSSI: La protection des données dans le contexte du CLOUD Act : les hébergeurs européens comme alternative des géants américains


Projet de reforme du Patriot Act

Le Patriot Act, le dernier majeur amendement de FISA, permet au gouvernement des États-Unis de détenir sans limite et sans inculpation toute personne soupçonnée de projet terroriste. Dans son projet de réforme de ce dernier document le sénateur républicain Mitch McConnel prévoit l’autorisation de la collecte de données de navigation web et ceci, sans que le FBI ait besoin de fournir aux opérateurs télécom ou les FAI aucune preuve justifiant leur demande de surveillance.

Ceci pose des questions particulières par rapport aux entreprises étrangères, y compris les entreprises françaises qui stockent leurs données chez des fournisseurs américains tels que Microsoft Azure, Google Cloud ou AWS.

Conclusion

Afin d’éviter de futurs problèmes à votre société ne travaillez pas avec des sociétés US telles que AWS, AZURE, GOOGLE, etc… vos données ne sont et ne seront jamais en sécurité ! Même si elles sont soit disant stockées en France elles seront à la merci des USA.

Travailler avec HOSTEUR c’est travailler avec un groupe européen, 100% respectueux du RGPD et donc de vos données et par la même de celles de vos CLIENTS !


Sources : BFMTV / Gizmodo / Washington Examiner

Laisser un commentaire :

0 Commentaire

Lisez aussi:
10% de réduction sur votre prochaine commande(1)
Inscrivez-vous à notre NEWSLETTER pour recevoir votre code de réduction
(1) Valable uniquement pour toutes nouvelles commandes, hors achat de crédit hosteur et hors renouvellement de prestation.