1. Accueil
  2.  > 
  3. HWS
  4.  > 
  5. Ressources
  6.  > 
  7. Articles
  8.  > 
  9. Donald Trump et son dernier décret : pourquoi les fournisseurs de Cloud américains doivent espionner leurs clients ?

Donald Trump et son dernier décret : pourquoi les fournisseurs de Cloud américains doivent espionner leurs clients ?

Mar 02, 2021  


données de santé


Avant de quitter la Maison Blanche, Donald Trump a signé un décret qui obligerait les entreprises étatsuniennes de vérifier l’identité des personnes étrangères utilisant leurs services.

Si le nouveau président américain, Joe Biden, donne le feu vert au décret, les opérateurs devront conserver des données personnelles de leurs clients telles que les noms, les adresses, les e-mails, les numéros de téléphone, les numéros d’identification nationaux, les moyens de payement, et les adresses IP utilisées pour accéder aux services.


>> LISEZ AUSSI: La protection des données dans le contexte du CLOUD Act : les hébergeurs européens comme alternative des géants américains


Selon l’administration de Trump, ces mesures faciliteront la traque des cybercriminels et contribueront à la protection de la souveraineté américaine : « Des acteurs étrangers utilisent les produits IaaS des Etats-Unis pour diverses tâches dans le cadre d'activités malveillantes sur internet, ce qui rend extrêmement difficile pour les responsables américains de suivre et d'obtenir des informations par le biais de procédures légales avant que ces acteurs étrangers ne passent à une infrastructure de remplacement et ne détruisent les preuves de leurs activités antérieures », précise le ex-président dans une lettre adressée à la présidente de la Chambre des représentants, Nancy Pelosi, et au vice-président, Mike Pence.

Le décret concerne toutes les services d’hébergement en ligne, y compris les offres d’essai ou les produits annexes tels que le stockage, les réseaux ou tout autre ressource informatique.


>> LISEZ AUSSI: Pourquoi le FBI pourrait bientôt accéder à l’historique des internautes sans mandat ?


Joe Biden aura le mot final

Même si le nouveau président américain a le droit de révoquer ce décret, ceci est peu probable. De plus, la décision de Trump donne au ministre du Commerce la possibilité de restreindre l’accès aux services américains de cloud. Cette exception pourra être exploitée dans les cas où un pays a « un nombre significatif de personnes étrangères offrant des produits « IaaS » américains qui sont utilisés pour des activités cybernétiques malveillantes ».


>> LISEZ AUSSI: HOSTEUR est heureux d’annoncer son adhésion au projet GAIA-X


Si le décret reste en vigueur, les entreprises offrant des services Cloud disposeront de 180 jours pour prouver qu’ils ont mis en place des registres gardant trace des données de leurs utilisateurs.


Sources : Atlantico
Cubic
ZDNet

Laisser un commentaire :

0 Commentaire

Lisez aussi:
10% de réduction sur votre prochaine commande(1)
Inscrivez-vous à notre NEWSLETTER pour recevoir votre code de réduction
(1) Valable uniquement pour toutes nouvelles commandes, hors achat de crédit hosteur et hors renouvellement de prestation.