1. Accueil
  2.  > 
  3. Articles
  4.  > 
  5. Fin de la neutralité du Net aux États-Unis

Fin de la neutralité du Net aux États-Unis





neutralité du net


Le 11 juin, la Commission Fédérale de Communication Américaine (FCC) a voté la fin de la neutralité du net : une décision qui inquiète profondément les défenseurs des libertés numériques.

Qu’est-ce que la neutralité du net ?

La neutralité du net est un principe qui existe depuis le début d’Internet. Il veut que tous les contenus circulent librement et sans discrimination ni censure. Le principe garantit que tous les paquets d’informations seront transmis dans l’ordre de leur arrivée, sans privilégier un contenu au détriment d’un autre. La neutralité du net assure donc un accès égal au réseau pour tous les utilisateurs, et ceci, quel que soit le service auquel ils se connectent.

Quelles sont les inquiétudes des défenseurs de la neutralité ?

La fin de la neutralité du net sème l’inquiétude pour plusieurs raisons. Cela permettrait aux Fournisseurs d’accès à Internet (FAI) de proposer des abonnements plus chers pour les clients qui veulent avoir une vitesse de connexion plus rapide.

Les nouvelles règles peuvent aussi privilégier le contenu des grosses entreprises comme YouTube, Netflix ou Amazon au détriment des plus petites. Ainsi ces dernières pourront être censurées ou pratiquement éliminées par les FAI.

Le contrôle sur ce que l’utilisateur pourra accéder sera ainsi entre les mains des fournisseurs. Dans ce sens là, rien ne les empercherait de couper totalement l’accès à un groupe de sites ou à un type d’information pour leurs abonnés.

Quel est le point de vue de ceux qui soutiennent la suppression de la neutralité du net ?

Les plus grands partisans de la nouvelle décision sont les grandes entreprises de télécommunications. Leur argument principal est la modernisation du réseau aux États-Unis. Selon eux, la suppression de la neutralité leur permettrait de différencier les prix de leurs abonnements et introduire ainsi des coûts plus importants pour ceux qui utilisent plus de bande passante (par exemple les plateformes de streaming).

Ces bénéfices, disent les télécoms, seront investies dans la modernisation de l’infrastructure.

Et maintenant ?

Le Sénat américain a voté pour l’annulation de la décision prise par la FCC mais pour que leur vote soit pris en compte, un soutien de la part de la Chambre des représentants sera nécessaire. Néanmoins, pour le moment, aucun vote à ce sujet n’est prévu. Il est donc probable que la neutralité du net n’existe plus aux États-Unis. Toutefois, ses partisans restent encore nombreux. Parmi eux on trouve aussi les géants du web tels que Amazon, Google, Microsoft, Facebook et Twitter.



Sources : Le Monde, Blog du Modérateur


Lisez aussi:

Nombre de domaines: 137288 Sites: 44508 Serveurs: 9144 Clients: 102169 SSL: 3368 Tickets traités: 1442259